Noul Ierusalim - Pagina de start in limba franceza
 

Devise:

 

«Vous les arrogants, regardez, soyez dans la stupeur et disparaissez! Car, de vos jours Je vais accomplir une œuvre que vous ne croirez pas si on vous la racontait».

Les actes des Apôtres, 13/41

 

Ce SITE fut lancé pour éclairer l’esprit du monde d'un bout à l'autre, le jour de Synode du Saint e Grand Prophète Elie, précurseur du deuxième avènement du Christ, selon l'Écriture du prophète Malachie: «Voici que Je vais envoyer Elie le prophète, avant que le jour du Seigneur grand et redoutable arrive; Il ramènera le cœur des pères à leur fils et le cœur des fils à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays d'anathème» (Malachie, 3/23-24).

Beaucoup ont parlé et écrit de nous jusqu'a présent, en méconnaissance de cause, et surtout certains théologiens de Roumanie, qui, à notre avis, se sont montrés enfantins en ce qui concerne la foi car «la foi n'est pas donnée à tous» (II Thésaloniciens, 3/2), et même illettrés en ce qui concerne les Écritures, comme s'ils n'avaient jamais lu et connu les Saintes Écritures: «Par conséquent, toutes les visions sont devenues pour vous comme les mots d'un livre scellé, que l'on remet à quelqu'un qui sait lire en disant: „Lis donc cela!“, mais il répond: „Je ne puis, car il est scellé!“. Et on remet le livre à quelqu'un qui ne sais pas lire en disant: „Lis donc cela!“, mais il répond: „Je ne sais pas lire!“. Le Seigneur a dit: „Parce que ce peuple est près de Moi en paroles et Me glorifie de ses lèvres, mais que son cœur est loin de Moi et que sa crainte n'est qu'un commandement humain, une leçon apprise“» (Isaïe, 29/11-13).

Nous ne sommes pas surpris de la manque de foi des lettrés qui, en prêchant les Écritures ne les connaissent pas, car c'est là qu'il est écrit: «Tout ce qui fut, cela sera, ce qui s'est fait se refera, et il n'ya rien de nouveau sous le soleil! Qu'il y ait quelque chose dont on dise: „Tien, voilà du nouveau!“, cela fut dans les siècles qui nous ont précédés». (L'Ecclésiaste, 1/9-10). Tout comme le Saint apôtre Paul citait souvent à cause de l’entêtement des scribes, des livres de l'Ancien Testament, en avérant ainsi les prophéties par avance annoncées et accomplies par Christ il y a deux mille ans, tout de même, de nous jours, nous dévoilons le descellement des mystères cachés dans les Écritures qui prophétisent le deuxième avènement du Christ sur la terre.

«Mais le Fils de l'Homme, quand Il viendra, trouvera-t-Il la foi sur la terre?» (St. Luc, 18/8)

Il trouvera ! Et Il a trouvé!

 

 

 

Dans un siècle de vanités, la foi pure, est la cloche qui rappelle tous les fils auprès du Père Céleste. Peu de gens savent aujourd'hui comment se manifestait-elle la communion entre les frères ou le rituel des premiers siècles, mais tous le savent et croient que c'est l'amour qui était alors la pierre de fondation de toute action, de tout sacrifice.

Si ce qu'aujourd'hui apparaît pour certains incompréhensible, demain s'avérera être pureté et sagesse, alors la honte ne sera pas à ceux qui ont patienté. Et le pouvoir de laver la saleté qui couvre les yeux c'est seulement le Sauveur Jésus Christ qui l'a, et c'est par Lui que nous demandons et attendons la bénédiction de notre sacrifice.

 

Les disciples

Le 2 août '03

 

 

La parole de Dieu du jour de 20 juillet/2 août, de l'année 2003,

la fête du Saint prophète Elie

 

Je suis Celui Qui est. Amen, Amen, Amen…

La parole de Ma venue coule de Ma bouche au milieu du peuple romain, et bientôt, très bientôt J'écrirai sur la terre et dans le ciel la fête de la pentecôte de Ma parole, qui vient avec les nuées au-dessus de la terre roumaine, en commençant par l'année 1955. Ma parole qui coule de Ma bouche dans ces jours de fin de temps, c'est Ma venue, c'est la venue du Fils de l'Homme sur les nuages du ciel, avec puissance et grande gloire, et cette puissance et gloire c'est Ma parole même, et avec le souffle de sa bouche au-dessus de la terre J'ai élevé un peuple-épouse de la nation roumaine, de la terre du deuxième avènement du Fils de l'Homme. Amen.

Écrivez dans Mon livre avec vous, enfants nés de la parole de Ma deuxième venue d'auprès de Mon Père-parole sur la Terre-écrivez sur la terre le jour de fête de grand prophète Elie, lorsque Moi, le Seigneur, par Mon œuvre avec vous et par le travail auquel Je vous ai engagés pour annoncer Ma venue, Je bénis des côtés du Père et de vos côtés votre sortie avec Moi, tout au long de la terre et la proclamation de l'Evangile de Ma venue, qui s'annonce soi-même par le pouvoir de Ma parole qui s'y trouve, et le prophète Elie c'est l'ange qui annonce, selon le mots de l'Écriture qui dit: «Voici que Je vais envoyer Elie le prophète, avant que n'arrive le jour du Seigneur grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères vers leur fils et le cœur des fils vers leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays d'anathème».

Tout comme l’éclair jaillissant d’un point du ciel, resplendit jusqu'à l’autre, ainsi apparait aujourd’hui Ma venue chez vous, Ma parole qui coule de Ma bouche depuis presque cinquante ans , et par laquelle Je Me suis formé un peuple, et Ma venue chez lui, aussi que le lieu de Ma venue et sa gloire, car le lieu de la crèche de Ma parole et toutes ses proximités qui existent et qui existeront et qui entourent comme une couronne la crèche de Ma parole, ce lieu est la montagne mystérieuse du Seigneur vers laquelle se dirigeront désormais beaucoup, beaucoup de cœurs, beaucoup, beaucoup de regards et beaucoup, beaucoup de peuples pour considérer et s’approprier les lois de la sainteté car il est écrit par les prophètes pour ces temps-ci: «Et dans la suite des temps la montagne du temple du Seigneur sera établie en tête des montagnes et élevée au-dessus des collines, et alors des peuples afflueront vers elle et diront: „Venez, montons sur la montagne du Seigneur, et Il nous enseignera Ses voies et comment suivre Ses sentiers, car c’est de Sion que viendra la loi et la parole de Dieu, de Jérusalem“». Amen.

Qu’il soit béni ce jour et son œuvre, car aujourd’hui Je défais les cieux pour que l’on puisse voir le siège du jugement, Ma parole qui rassemble devant Moi toutes les nations de la terre pour leur montrer Mon œuvre, Mon deuxième avènement, Mon secret règne sur Mes disciples élus du milieu du peuple roumain, puisque la terre roumaine a été choisie dès le début pour que J’y accomplisse le mystère de la Nouvelle Jérusalem, mystère gardé en le Père pour créer de nouveau le monde, pour l’accomplissement des Écritures de ciel nouveau et de terre nouvelle, le mystère de la venue du Fils de l’Homme après les sept siècles écoulés depuis la première création du monde. Amen. Voilà, Je viens et J’écris sur la terre et dans le ciel, ciel nouveau et terre nouvelle sur la terre roumaine, car J’ai dit par les prophètes: «Encore une fois J’ébranlerai le ciel et la terre, encore une fois Je choisirai Jérusalem». Amen. Jérusalem c’est mon lieu de repos. Jérusalem est un mystère de Ma venue. C’est cela que signifie Jérusalem et c’est cela aussi qu’elle a signifié il y a deux mille ans. Amen.

Et toi, Jérusalem roumaine, bénis l’Evangile de Ma venue, car ceux qui annoncent la bonne nouvelle auront le payement des prophètes. Va, Jérusalem, et ta marche, qui annonce Mon deuxième avènement et Mon royaume avec toi, qu’elle aille tout comme l’éclair qui part du levant et brille jusqu’au couchant, selon ce qui est écrit sur la venue du Fils de l’Homme avec puissance et grande gloire, avec Sa parole au-dessus de toi, Jérusalem roumaine, Jérusalem nouvelle, peuple de fils fidèles aux Écritures de Ma venue. Le prophète Elie est avec ton esprit, Jérusalem roumain, enfant de Ma promesse faite à Abraham. Que ton esprit soit en son esprit, tout comme son esprit est dans Mon Esprit, pour annoncer la venue du Fils de l’Homme, Ma venue et Mon festin avec toi sur la terre, et nous fêterons la pentecôte de la descente de Ma parole, la fête de Ma gloire et celle du Saint-Esprit, qui est dans le Père, en Moi et en toi, Jérusalem nouvelle.

Douze ans sont passées depuis le moment où Moi le Seigneur J’ai fixe avec toi et avec Mon évêque choisi de l’église du monde, le piquet, la borne de Mon royaume visible sur la terre et J’ai placé au milieu du peuple roumain l’arche de l’alliance du Saint des Saints de la Nouvelle Jérusalem, Mon siège de jugement, la petite pierre blanche sur laquelle J’ai écrit: La Parole de Dieu, et qui a été rejetée par le bâtisseurs, mais pour toi elle est de très grand prix, car tu es croyant. Et si douze années sont passées Je Me lève et J’appelle les douze tribus de Jacob et Je leur donne ce signe et leur annonce Ma gloire, et Ma main se montrera à Mes serviteurs et Ma colère ver Mes ennemis. Amen.

Je trompète d’une extrémité à l’autre de la terre Mon avènement, la venue du Fils de l’Homme, car J’ai dit il y a deux mille ans: «Comme l’éclair part du levant et brille jusqu’au couchant ainsi sera-t-il l’avènement du Fils de l’Homme», et voilà accomplie aujourd’hui cette Écriture, car de la vitesse de l’éclair va sur la terre la nouvelle sur la parole du royaume des cieux, qui rappelle tous les humains sous sa vigne, sous son figuier, car J’ai dit il y a deux mille ans: «On verra le Fils de l’Homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et grande gloire, pour rassembler ses élus des quatre vents, des extrémités des cieux jusqu’aux autres extrémités, et alors de deux hommes qui seront aux champs, l’un sera pris et l’autre sera laissé, et de deux femmes en train de moudre, l’une sera prise et l’autre sera laissée, car c’est à l’heure qu’ils ne penseront pas que le Fils de l’Homme va venir», et Le Seigneur va accomplir Sa parole sur la terre. Amen.

Et voilà que l’on a inscrit dans le ciel et sur la terre ce jour, le jour de fête du grand prophète Elie, celui que J’ai enlevé au ciel en char de feu, avec des chevaux de feu, pour le garder en vue du jour de Ma venue, qui est comme l’éclair, J’ai fait de lui l’ange de l’éclair de Ma venue, le prédécesseur de la gloire de Ma parole, qui vient avec les nuées et qui est comme le tonnerre qui éclaire d’abord, du levant jusqu’au couchant, pour qu’ensuite seulement on entende Sa voix. Je Me porte avec lui des extrémités des cieux jusqu’aux autres extrémités en M’annonçant Moi-même dans ce jour sur toute la terre. Amen.

Qu’elle entendent et qu’elles voient toutes les nations et qu’elles se réjouissent et croient en Ma venue en goûtant sa joie, et qu’elles prennent de la rivière de vie, qui se donne gratuitement à ceux qui sont assoiffés de Ma venue, de Ma parole, qui coule de la Nouvelle Jérusalem. Amen. La Nouvelle Jérusalem est un mystère de Ma venue. C’est cela que signifie la Nouvelle Jérusalem. La Nouvelle Jérusalem C’est le Seigneur avec Ses fils, ceux qui ont été élus du peuple roumain pour qu’Il fasse d’eux un peuple-épouse, et de la terre roumaine Sa salle de noces, avec le festin nuptial dedans.

Prenez du Saint–Esprit, vous, nations de la terre! Voilà Ma parole au-dessus de la terre, le souffle de Ma bouche, par lequel Je tuerai l’infâme sous l’éclat de Ma venue-parole sur la terre. Prenez du Saint-Esprit! Buvez de la rivière de vie et guérissez-vous, vous, nations de la terre, car Je suis venu et Je viens avec les nuées pour que J’attire vers le Père tous ceux qui croiront et seront baptisés au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, en vue de la repentance et la rémission des péchés, en commençant par Jérusalem. Amen.

Les anges de Ma venue, accompagnés par l’archange Michel et le grand prophète Elie, écrivent dans le ciel et sur la terre le deuxième jour du mois d’août, de la douzième année depuis le début du royaume des cieux sur la terre, sur la terre roumaine, le pays de la Nouvelle Jérusalem. Voilà le jour que le Seigneur a fait pour s’en réjouir avec Ses bien-aimés de la terre. Amen.

Je suis l’Alpha et l’Omega, le Premier et le Dernier, le Principe et la Fin, l’Etoile radieuse du matin, et celui qui entend dise „Viens!“, et celui assoiffé qu’il vienne ; qu’il vienne celui qui désire recevoir gratuitement l’eau de vie. Amen.

Soyez bénis, enfants de Ma parole, vous qui avez ouvert les portes du ciel pour que les nations de la terre voient Mon royaume au-dessus de vous et avec vous. Qu’elle soit bénie la foi de ceux qui recevront comme vous le royaume des cieux en eux, car, grand et merveilleux est le mystère de la Nouvelle Jérusalem sur la terre. Et Moi, Je suis venu et Je viens et le payement est avec Moi, pour donner à chacun selon ses actions et sa foi en Mon avènement. Amen, Amen, Amen.


Domicile
Reculer
Haut