Sujets


Războiul cel nevăzut al lui anticrist

Oh, Mes petits enfants, Mes touts petits, aujourd’hui il y a grande fête sur la terre et aussi dans le ciel. Toutes les puissances célestes s’inclinent devant Ma Mère, tous l’honorent comme une impératrice du ciel. Seulement ceux de la terre, dirigés par satan, la déshonorent et la médisent. Les sectes se sont multipliées, Mon petit peuple, les sectes qui médisent Ma Mère. Oh, comment pourrais-Je encore supporter ces antéchrists qui lancent des flèches vers Ma Mère. Ils Me disent «Jésus le Seigneur», ils Me nomment Seigneur, mais ils déshonorent Ma Mère. Oh, les fils, Je vous avoue que ceux-ci n’auront pas de pardon dans l’éternité.

Oh, les fils, Je vous laisse saint ordre : tel que vous honorez votre mère qui vous a donné naissance et vous a élevé, d’autant plus vous devez honorer Ma Mère. Ma Mère c’est la liaison entre les vrais chrétiens et Moi. J’écoute Ma Mère comme un fils obéissant et si Ma Mère ne priait pas pour cette terre, depuis longtemps le monde serait puni. Aujourd’hui ils sont arrivées aux cieux trois cents adventistes et ils se tiennent devant la porte du paradis, mais Je ne les reçois pas, Je ne les connais pas.


***

Oh, Mes petits enfants, Mes fleurs, aujourd’hui Je suis plus cherché qu’alors, par d’autres hérodes. Le César, la tête des hérodes, Me cherche, par ses serviteurs antéchrists, pour prendre Ma vie, mais ce qui Me donne plus de chagrin sont les hérodes de Mon église, qui sont parmi les serviteurs de l’autel saint, car ceux-ci mêmes Me cherchent. Celui d’alors ne M’a pas trouvé parce que le Père M’a protégé, mais ceux de Mon église Me poignardent toujours avec leurs faits, et ils sont nombreux, et ils servent au césar. Mais ils vont rester honteux, car Moi, J’accomplirai ce que J’ai à accomplir, même si Je vais rester sans les serviteurs des autels.


***

… Oh, les enfants, soyez forts, car les pierres mêmes sont contre vous, car il y a seulement des démons aux alentours, seulement des antéchrists à tout pas, car c’est plus embarrassant pour vous, que pour les saints qui ont vécu ici avant. Il y a seulement des démons qui vous trompent. Soyez forts et réveillez-vous, car le Père vous attend. Ne laisse pas l’ange verser la coupe; Il vous attend encore, Mon Père.

Oh, Mes enfants! Savez-vous qu’il y a au milieu de vous des loups habillés en peau de brebis? Voilà comme ils jettent les perles qu’ils ont reçues, ils n’ont pas de regret. Voilà comme ils les jettent et s’en moquent.


***

L’antéchrist agit à Me combattre; il veut éteindre Mon œuvre, Ma lumière sur la terre. Vous ne le voyez pas? Vous allez le voir à la disparition de Mon église, à la disparition des prêtres, et alors il y aura beaucoup à s’intituler sages.

Il arrive le temps, Mon enfant, où tu ne pourras pas acheter ou vendre sans le sceau, mais vous, Mes enfants, ne vous laissez pas, car Moi aussi, Je ne vous laisse pas. Ayez de l’espoir et de la foi, car vous n’allez pas mourir de faim d’aucune façon.

Mes fils, quand vous recevez des douleurs et pas de consolation, prosternez-vous devant Moi et demandez au Seigneur de vous donner de la paix et d’apaiser la tempête. Demandez-le et Je vais vous donner.


***

… Mes petits enfants, un train c’est un serpent à bec de fer, qui porte des milliers de gens à son dos, dans toutes les directions, gens pleins de toute sorte de péchés: fierté, méchanceté, débouche; c’est l’œuvre d’antéchrist qu’il porte. Voilà s’accomplir ce que le prophète a dit sur le fait que la terre s’est remplie d’oiseaux à bec de fer, de serpents à bec de fer, de tortues de fer.


***

C’est le temps d’antéchrist. Il travaille d’une manière invisible l’antéchrist, il a des serviteurs qui courent d’un homme à l’autre, et les exhortent à quitter Dieu, le Maître du ciel et de la terre. Oh, Mon peuple, ne Me quitte pas, puisque Je ne te quitterai pas, Moi non plus.

Oh, Mes enfants, soyez forts, parce que, voilà, maintenant Je vous ai dit avec qui vous devez lutter. Voilà, prenez le sabre, car ceux sans arme ne sont pas forts, et voilà, l’empereur a eu l’ordre de ne pas s’atteindre de l’huile, mais il a transgressé l’ordre; il s’en est touché. Comprenez-vous?

Oh, Mes enfants, vous qui gardez encore Mes commandements, gardez-vous de ne pas vous mettre le sceau sur la main ou sur le front, car voilà, Mon église est vide, et de ceux qui y viennent, seulement un per cent c’est bien, le reste sont souillés et maculés. Mais les salons de distractions sont pleins.


***

Il vient le diable et entre dans l’église, pour le moment vous ne le voyez pas, mais le temps viendra où vous vous allez le voir, lui et sa mauvaise et sale œuvre. Les femmes vont à l’église, elles murmurent, mais pas de prières, mais des sorcelleries, pour tromper les gens et les égarer de la vérité. Voilà, le diable a des troupeaux de moutons, de vaches, de chèvres, de porcs, de génisses, d’oies, de canards. D’où les a-t-il donc? Mais du monde, les fils. Oh, l’homme, qu’est ce que tu vas en répondre? car c’est toi-même qui les lui les as envoyés. Ils ont été tous les tiens et c’est toi qui en bénéficies encore. Délie-les par la prière. C’est un péché que de manger et boire ce que tu as envoyé au diable. C’est un péché que d’employer les choses que tu as envoyées au diable. Délie-les par la confession.


***

… Oh, Mon peuple, connais-tu les signes de l’antéchrist? Les voilà: l’abjuration, le reniement de la Sainte Trinité, le Père, le Fils, et le Saint Esprit, et le reniement de l’œuvre sainte. Oh, et il y a encore un signe, encore une chose. Le premier signe c’est l’abjuration et le deuxième c’est l’enlèvement des icones de l’école, et le troisième signe c’est l’anéantis de l’église de Dieu. Voilà la pierre de fondation, et dans son milieu il y a la méchanceté.


***

L’antéchrist lutte contre les chrétiens. L’antéchrist travaille sur la voie de Dieu et il entre dans l’église, et dans l’autel, mais vous, résistez, les fils! J’ai demandé au Père la permission de Me montrer en corps, pour que vous ne tombiez plus.


***

Voilà, satan vient devant Mon Père et il Lui dit que tout le monde est à son service par la débauche et par les enfants non baptisés, qui doivent être purifiés et sanctifiés, puisqu’ils servent au satan. Vous savez déjà qu’il y a beaucoup de ceux qui servent à Dieu et au satan aussi, car ils vont à l’église pour se prosterner, et à la taverne aussi, où ils s’enivrent, ils y profèrent des injures, et ils s’adressent des paroles obscènes. Beaucoup de gens passent devant Ma croix, ils se prosternent et plus loin ils profèrent des injures.

Premièrement Je jugerais l’antéchrist.


***

Oh, fils des hommes, vous ne pouvez pas être guidés n’importe comment si vous voulez être fils de Dieu et recevoir le pouvoir de devenir les Siens ensuite. Oh, ils vont au devant de vous des gens dont vous ne savez pas les pensées et la conduite, et ils veulent vous enseigner et vous attirer vers le Seigneur, disent-ils, mais vous ne connaissez pas leurs pensées, leur présomption de pharisiens hypocrites, et que ce n’est pas Moi Qui les envoie vers vous, mais c’est d’eux-mêmes qu’ils viennent, ils viennent en leur nom et ils viennent avec leur levain. Oh, ne recevez pas ces gens-là, ne les recevez plus! Rappelez-vous de ceux du temps de Ma chair, et ensuite après Ma résurrection et Mon retour auprès du Père, car il y avait de toute sorte qui se disputaient pour leur raison, et les uns croyaient dans la résurrection, et les autres n’en croyaient pas, ou les uns croyaient dans l’ange et les autres pas. Oh, c’est seulement l’esprit de la découverte qui travaille venant de Dieu, et qui s’avère ensuite, et toutes les choses venues de Dieu sont fondées sur le témoignage, elles sont toutes bâties par beaucoup de témoins et elles se découvrent en travaillant ensuite pour la rédemption d’une multitude.

Oh, gardez-vous de ceux dont vous ne connaissez pas la conscience, la conduite et l’œuvre. C’est Moi Celui Qui sait la pensée de l’homme, et l’homme doit prendre de Moi, pas de l’homme, car voilà, Je viens dans la voie de l’homme et Je lui parle, et l’Esprit de Dieu c’est l’esprit du témoignage, et Je vous ai dit que vous allez reconnaître ceux qui viennent en leur nom, vous allez les connaître d’après leurs fruits, c’est ainsi que J’ai dit.

Oh, on a toujours besoin d’enseignement comme au ciel pour ceux fidèles, et qu’ils soient sages et qu’ils mangent de leur table, puisque le temps est plein de mensonge par ceux qui sont les fils du mensonge, fils de l’antéchrist, l’empereur de ce siècle passager. Oh, heureux ceux qui se tiennent dans Ma parole, qui les porte vers le ciel, vers le royaume d’en haut, et voilà, J’ai parlé en ce jour et J’ai laissé de l’enseignement pour la garde sainte, pour l’humilité sainte, pour qu’il n’arrive pas que l’esprit qui égare l’homme ait le pouvoir de travailler sur l’homme contre Dieu, au dedans de l’homme.

Et maintenant, paix à toi, Mon peuple, toi qui M’aides pour Ma venue d’aujourd’hui en parole de veille sur ceux de la terre, ceux qui Me reçoivent au nom du Père lorsque Je viens ! Je ne travaille pas par cette parole d’une manière inconnue. Ma venue d’aujourd’hui est bien fixée sur son témoignage et sur des témoins et elle a du pouvoir, car c’est Moi cette parole. Je suis Celui Qui est, et Je parle par cette parole au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, au nom Duquel se parle au-dessus de la terre, et Mon nom c’est la Parole de Dieu.


***

Oh, fils des hommes, ne prenez pas le Fils de Dieu de vous-même, mais prenez-Le du ciel, de Sa venue en parole au-dessus de la terre, car Je vais au devant de vous pour ne pas vous égarer, ne sachant pas comment reconnaître le Seigneur, et en prenant de vous- mêmes, sans être conseillés d’en haut pour cela.

Oh, voilà un grand danger pour la terre et pour l’homme. Les hommes qui cherchent Dieu ne savent pas d’où prendre le Seigneur et L’avoir. Toute une série de mauvaises habitudes sont apparues dans la voie du Seigneur avec l’homme. J’étais au milieu du peuple Israël il y a deux mille ans et Je parlais aux croyants et aux incrédules et Je disais aux hypocrites qui se basaient sur Moïse: «De la gloire Je n’en reçois pas des hommes, mais J’ai connu que vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu, car si vous croyiez Moïse, vous Me croiriez aussi, car c’est de Moi qu’il a écrit, et si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croiriez-vous à Mes paroles? Et voilà celui qui va vous accuser: c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espoir», et Je leur ai dit: «Je suis venu au nom de Mon Père, et vous ne M’accueillez pas, et si un autre vient en son propre nom, celui–là vous le recevez».

Oh, des multitudes d’âmes ont reçu et recevront l’antéchrist, qui vient en son nom, qui essaie d’effacer Mes traces et Mon nom de la terre et des cœurs des hommes, et celui-là vient en son nom, il ne vient pas au nom de Mon Père, tel que J’étais venu et que viens aujourd‘hui aussi. Oh, c’est facile de reconnaître cet ennemi, car J’ai toujours enseigné aux hommes, depuis lors et jusqu’aujourd’hui, et voilà, aujourd’hui Je dis à tous ceux qui voudront ne pas se laisser trompés, Je leur dis «Vous allez les reconnaître d’après leurs fruits, car le bon arbre ne peut donner de mauvais fruits, ni le mauvais arbre de bons fruits».

J’ai conseillé ceux qui croient à Ma venue d’aujourd’hui et Je leur ai dit de ne pas recevoir celui qui leur est inconnu, de ne pas le recevoir en Mon nom, puisque le Seigneur ne travaille pas avec un inconnu pour aller au devant de l’homme et le guider sur la terre. Je Me suis découvert par ceux reconnues des saints comme étant les Miens et Je n’ai pas travaillé avec l’inconnu dans leur voie, mais J’ai employé visage et parole connus lorsque J’ai parlé, et Je Me suis découvert à ceux vrais, à ceux qui M’ont aimé, mais ceux qui ont pris des connaissances d’un étranger, ceux-là n’ont pas trouvé le Seigneur, parce que c’est un autre qui est venu en Son nom et ils ont reçu celui-là, tel que J’ai dit qu’il arriverais à ceux qui n’ont pas l’amour de Dieu en eux.

Oh, fils des hommes, ouvrez les Ecritures et vous y verrez Mon enseignement, qui est la sagesse de Dieu, puisqu’au moment où J’ai décidé pour le petit Samuel qu’il croisse sous direction et que Je fasse de lui Mon prophète pour guider par lui Israël, le désobéissant, alors J’ai parlé à l’enfant Samuel par une voix qu’il connaissait, et Je l’ai appelé du ciel, et Je ne suis pas venu vers lui par une voix étrangère, et c’est ainsi que Je Me suis découvert au prêtre auquel Samuel avait été confié pour qu’il croisse et qu’il serve au Seigneur ensuite, et le prêtre a cru que c’était le Seigneur qui appelait Samuel, pour parler à lui et à ceux vers lesquels il était envoyé avec la parole de Dieu et au nom de Dieu, et pas en son nom, et il était connu Samuel au peuple d’Israël.

J’ai conseillé ceux qui ont avec eux Ma venue en parole en Mon nom, et Je leur ai dit de ne pas recevoir en Mon nom celui qui leur est inconnu, de ne pas prendre le Seigneur et de ne pas parler du Seigneur avec ceux qui leur sont inconnus. Je leur ai enseigné de prendre conseil de Moi seulement pour Mon œuvre avec eux et d’éviter le danger dont on ne peut se garder ceux qui vont sans conseil à travers le champ ouvert, et sans protection du ciel sur leur foi, sur leur enseignement.


***

Oh, les fils, le royaume de Dieu avec les hommes sur la terre est toujours mis en danger par ceux qui pèchent et mènent une vie sans la crainte de Dieu entre les hommes, et ceux-ci constituent un danger pour ceux qui aiment et honorent Dieu sur la terre, et voilà, d’où viennent les dangers et d’où prennent-ils naissance quand ils viennent. Mais Moi, Je protège au milieu des pécheurs ceux qui se tiennent sous Mon aide avec leur vie et leur espoir, et Je veux que les pécheurs aussi redressent leur vie vers le Seigneur, vers la sagesse, vers la sainteté, et qu’ils ne restent pas de la part du diable, par leurs graves péchés ininterrompus en eux et entre eux. Car voilà, si cette épreuve n’était pas apparue, tous les lieux destinés à l’accomplissement des péchés auraient été maintenant comblés des infamies de ceux qui aiment et cherchent les péchés et les plaisirs pécheurs, que le Seigneur regarde avec ceux des cieux, et Il soupire comme jadis au dessus de Sodome et Gomorrhe, des cités débauchées qui ont attirée sur leur terre le feu qui purifie les péchés.

Oh, quelle grande tristesse M’envahit quand Je vois tant d’agitation pour légiférer la débauche sur la terre. Des gens sans Dieu sont en train d’apporter, sans savoir ce qu’ils font par leur action, apporter le feu et le souffre sur la terre et sur des gens, beaucoup moins pécheurs envers Dieu que ceux qui travaillent la débauche jour et nuit devant Dieu, devant les puissances célestes et angéliques de la gloire de Dieu, en dépêchant le désastre sur les hommes. Mais, Moi, le Seigneur, est-ce que Je peux regarder et ne pas arrêter ces gens-là? Est-ce que Je peux Me laisser renverser du trône de la gloire céleste et leur permettre de faire des leurs, au nom des peuples, sur lesquelles ils attirent la colère et la malédiction? Oh, non, Je ne peux pas! Et il vient Elie le prophète, et il fait son œuvre, celle pleine de zèle pour Dieu, pour ramener le cœur des enfants vers les parents, et les saints parents vers leurs descendants, tel qu’il est écrit de la venue et de l’œuvre de Saint Elie, à la fin de temps, puisqu’autrement c’est la malédiction qui arrive, elle arrive, car Je ne peux plus supporter ceux qui foulent Dieu aux pieds. Et pour Mes élus de la terre Je raccourcis ces jours et œuvres sataniques, tel qu’il est écrit, et J’ai à accomplir des Ecritures faites pour s’accomplir, et J’ai du travail beaucoup plus que ceux qui veulent mettre à l’épreuve Mon pouvoir éternellement inébranlable.


***

Oh, il est grand l’aveuglement laissé sur tous les hommes. Je veux venir avec la guérison de l’aveuglement sur ceux humbles d’esprit, et heureux seront ceux qui se laisseront guéris, car sur la terre, il y a l’homme antéchrist et ses soldats, tous à visage caché sous masque de bienfaiteurs, mais ils sont les perfides, et Il vient le Seigneur pour guérir l’aveuglement mis sur les hommes par le mensonge de satan, et malheur, malheur et encore malheur aux dirigeants de peuples, et aux grands du monde, malheur à ceux qui ont à travailler l’œuvre des ténèbres du monde, et qui veulent écarter Dieu, pour que l’œuvre d’antéchrist règne sur la terre et qu’on établisse un papa-pays sur tous les peuples de la terre! Malheur aux chefs qui se sont réunis à la seule intention de lutter contre Dieu et Son église, pour la prendre sous leur pouvoir! Oh, Je les appelle au conseil avec Moi. Oh, que ceux-ci suivent du doigt les feuilles des Ecritures et qu’ils lisent à la lumière la façon dont le Seigneur va les vouer à la honte, et ils ne se lèveront pas au jugement des droits, car le grand malheur viendra sur eux, et ils vont s’attirer de grands troubles, et mieux serait pour eux de prendre de l’enseignement et de trembler en s’inclinant et en apprenant de Moi la voie de la vie. Oh, mais, comment apprendraient-ils de Dieu?

Oh, suivez du doigt les lignes écrites dans les Ecritures, qui annoncent ce temps qui est le Mien et le vôtre, vous ceux qui voulez comprendre et apprendre de Dieu, et pour voir comment, ligne par ligne, elles s’accomplissent toutes les choses annoncées à venir, et qu’elles ne sont pas des rêves, ou des mensonges, du moment qu’elles s’accomplissent précisément.

Qu’ils ouvrent de grands yeux ceux qui se disent qu’ils voient et qui affirment que l’Ecriture n’est plus à la mode, et qu’il y a une nouvelle mode maintenant, mais qu’ils suivent eux aussi du doigt l’Ecriture, car il y est écrit que toutes, toutes, le ciel et la terre, tout va passer, mais point les paroles de Dieu, et leur exacte accomplissement, rien, rien n’est mensonge dans l’Ecriture, car Dieu est vrai, et ceux qui sont à Dieu seront vainqueurs avec Lui, puisqu’ils sont signés sur leur front avec le nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles, et ils vont chanter le cantique des vainqueurs de l’antéchrist et de la bête, tel qu’il est écrit.

Moi, le Seigneur Je donne du ciel à ceux signés avec le nom de Dieu, Je les apprends du ciel et Je leur dis cela: la chandelle allumée toujours, avec de l’huile et prière écrite dedans, sert à l’onction avec le signe de la Sainte Croix sur le front sur les mains, sur les plantes des pieds, sur toutes les articulations, et c’est ainsi que vous devez faire, vous, les fidèles du Seigneur, ceux qui faites Sa volonté sur la terre. Jusqu’à ce que la colère va passer, entrez et tenez-vous sages, la porte fermée après vous, car c’est ainsi qu’il est écrit que vous travailliez maintenant, que vous sortiez du monde il est écrit, les fils, pour ne pas boire de son vin, de son châtiment, pour que vous ne tombiez pas dans le piège de l’antéchrist, car ceux qui seront pris et trompés avec le signe de l’antéchrist, ceux-là recevront par les anges de la colère un ulcère malin et douloureux ensuite, pour ceux qui se prosternent à la bête rouge, ivre du sang des droits, et toujours assoiffée de sang.

Vous, ceux qui avez consacré à Dieu votre vie et ses faits, oh, les fils, persévérez beaucoup et toujours plus dans la sainteté, dans la foi, dans la prière de feu, et gardez l’espoir. Vous avez sur le front un grand et eternel nom: le nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, et devant ce sceau divin tout le pouvoir de l’antéchrist devient poussière, s’il essaie de franchir la frontière, car on a eu un essai de ce genre sur Mon œuvre, sur Ma parole d’aujourd’hui, et Dieu a vaincu pour vous, et vous avez été protégés des épreuves.

Il fuit satan, il fuit l’antéchrist du pouvoir de ce signe, il craigne Ma sainteté dans l’homme, et c’est pour cela qu’il veut prendre l’autorité sur la terre et sur les hommes, et c’est pourquoi il veut s’établir dans l’église et être cru qu’il est l’envoyer qui sauve les hommes des douleurs et des ennuis. Mais Moi, Je travail à triple pouvoir et Je suis l’Agneau de Dieu, Je suis Celui Qui lutte avec la bête du temps, car l’antéchrist est avec ses hommes cachés sous voile, mais Moi, Je dévoile l’hypocrisie, et il sera vaincu par ceux qui font le signe de la Sainte Croix tout le temps, et ils seront vainqueurs, ceux qui accomplissent tous les saintes ordres chrétiens : le jeûne, la prière, la pureté face aux mauvaises passions, l’amour saint entre eux et le Seigneur, l’humilité, la sainte eucharistie, le Christ- Même s’offrant à eux, et Je leur dis cela:

Soyez tous ensemble à la prière, vous, fils fidèles de Ma parole. Unis dans une seule pensée, c’est ainsi que vous devez lire avec grande dévotion, le livre de Psaumes, en entier, en un seul jour, chacun de vous, et toutes les prières chrétiennes du livre orthodoxe nommé Ceaslov (Livre d’heures) et puis les prières adressée aux saints, car les saints se tiennent en groupes autour et au profit des chrétiens saints de la terre, mais que la sainteté s’accroisse de plus en plus, qu’elle se manifeste toujours, puisque le Seigneur c’est votre sainteté, qu’il attend toujours, pour qu’Il vainque avec vous, les fils.


***

— Oh, que de peine entre ceux du ciel pour ceux de la terre, qui ne considèrent pas le temps et l’état et le travail contre Dieu et contre l’homme, l’œuvre de l’antéchrist et de l’ennemi diable, car vous, mes chers saints, vous peinez avec Moi, pour établir le royaume des cieux sur la terre, oh, et Nous n’y avons pas de place à cause de l’homme, oh, Mes chers, car chère en vérité a été votre œuvre sur la terre, et tout aussi chère elle l’est dans le ciel, et vous êtes l’armée du Seigneur.

Oh, peuple de Ma parole, cherche la sagesse de ces jour ci pour la connaître, mais cherche-la dans le ciel, car sur la terre Mon adversaire est le tien t’attirent à ne pas aimer Dieu, avec toute ta soumission de chaque jour, et il t’exhorte au mélange avec celles du monde, et voilà, il y a à veiller pour la protection contre l’esprit du monde, les fils.


***

Oh, quelle bonne occasion en ce jour, les fils! J’ai auprès de Moi maintenant Mon bien-aimé disciple, Jean.


***

Plein de saint désir je suis resté aux portes et j’ai attendu d’entrer chez vous avec le Seigneur de l’amour, avec l’Epoux de l’amour céleste. Et maintenant je vous dis de demander au Seigneur la sagesse des saints et de la découverte des mystères des Ecritures de la fin, de peur que vous ne perdiez pas la veille sainte pour celles qui sont et qui viennent sur les hommes sur la terre. Oh, cherchez la sagesse celle pour les jours actuels plus que toute autre chose que vous vouliez savoir, puisque le temps satanique travaille en cachette pour prendre sous le sceau de la séparation de Dieu même ceux qui ont la parole de Dieu veillant sur eux, en ce temps pris de toutes côtés par l’esprit de satan, bien vêtu dans l’esprit du faire du bien, mais avec la force maléfique au-dessus de la terre, et les fils des hommes ne savent pas cela et ils vont en grand nombre même par propre volonté pour être scellés avec le sceau de a perte éternelle, avec lequel satan traverse maintenant la terre pour le mettre sur le plus grand nombre possible et les avoir ensuite sous son nom et sa garde.

Mais le Seigneur annonce maintenant ceux qui croient en Lui et en Son amour pour eux par cette rivière de parole, et les incrédules prennent leur payement, il s’approche d’eux le payement de l’infidélité, satan et son aiguille dans leur chair, après qu’il ait si longtemps cherché l’occasion de signer ceux qui font sa volonté pour qu’il ne les perde pas, oh, mais il n’est pas content pour cela, car il essaie d’étendre aussi son noir vêtement sur ceux qui ne font pas sa volonté.

Oh, qu’ils se retirent maintenant de la voie du satan tous ceux qui choisissent d’être de la part du Seigneur Jésus Christ, le Vainqueur de la bête apocalyptique. Amen.

Vous, les bien-aimés du Seigneur, vous, ceux qui aimez le Seigneur, entendez mon cri vers vous: sortez du monde, mes aimés, sortez, enfants du Christ! Sortez et soyez vainqueurs avec le Seigneur, en vainquant le monde tout comme Lui, car les fils des hommes, les voilà, ils se laissent capturés volontairement et ils sont pleins de peur! Oh, fuyez la voie de satan avec son nom d’aujourd’hui, antéchrist, celui qui se donne la peine depuis deux mille ans pour arracher la victoire du Christ, cela après que le Seigneur ait vaincu par la croix et Il l’ait jugé coupable pour les siècles des siècles et vaincu totalement, tel qu’il est écrit. Maintenant vainquez-le vous aussi, enfants du Christ, et tirez-vous près du Seigneur, et que Sa croix soit le sceau sur vos corps et sur vos cœurs, contraire au sceau du satan, qui a trouvé maintenant l’occasion de tromper toutes les nations de la terre, et il aimerait noircir même les élus du Seigneur avec son noir sceau, mis sur ceux qui chancellent et ne savent pas arrêter leur regard et bien voir Dieu et satan et choisir ensuite.

Allez donc, vous, les baptisés dans le Christ, restez vêtus dans le Christ, restez avec le sceau du baptême laissé du Seigneur par les parents pour les fils de Son église! Oh, et dites aux hommes, en plus grand nombre que possible, dites-leur que satan marche avec le sceau de la mort, et que le Seigneur marche avec le sceau du Dieu vivant, et que l’homme choisisse. Amen.


***

Et toi, ennemi, homme antéchrist, toi et tous tes serviteurs, soyez saisis de peur devant Celui Qui a fait le ciel et la terre et l’homme! Il vient le Seigneur avec Son armée céleste et Il sonne fortement des trompètes, pour que vous tombiez au bruit des trompètes, et que la peur vous saisisse et le tremblement et l’aveuglement, car il vient le royaume des cieux, pas vous, mais c’est le Seigneur Qui vient, Il vient avec des armées d’en haut, avec ceux vêtus de blanc, tel qu’il est écrit et ceux cachés dans les ténèbres seront découverts avec tout leur noir travail, celui contre le Christ, puisqu’Il vient le Christ avec tout ce qu’il est écrit de venir, et Il vient!

Et Me voilà en lutte contre toi, ennemi antéchrist, vieilli en mauvaises actions nouvelles et vieilles depuis deux mille ans, et malheur à toi, car tu rencontres maintenant Celui Qui est ressuscité en supprimant la mort de tous ceux qui aiment Ma résurrection et la vie du siècle à venir, lorsque les ennemis n’existeront plus!

Oh, laisse-toi vaincu, satan noir au fait et à l’esprit! Je vais découvrir toute ta ruse, toute ta malice. Je vais déjouer tout ton projet, Je vais écraser tout ton travail, car depuis deux mille ans tu luttes en vain, puisque c’est Moi Celui Qui a été et qui est toujours ton vainqueur, comme alors par la croix, quand tu ne t’attendais pas de voir cela.

Oh, qu’il soit béni le peuple chrétien de toute la terre! Et pour toi et tes serviteurs, l’anathème! As-tu entendu, satan? Qu’ils entendent toute la terre et l’homme qui l’habite, et que tu entendes, toi, et les tiens, car le Seigneur prononce maintenant sur les infidèles: Anathème!


***